Boucle islandaise

Islande

À partir de

2 990 €

Durée

8 jours/7 nuits

On en parle ?

04 78 76 14 05
contact@espritlibrevoyages.com

LES POINTS FORTS

  • Découverte du Cercle d’Or, ses geysers et son rift

  • Excursion dans les paysages lunaires de la région de Myvatn

  • Observation des cascades de Dettifoss, les plus puissantes d’Europe

  • Visite guidée de Reykjavik et de Thingvellir, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco

Notre avis

Un circuit à la découverte des merveilles naturelles de l'Islande, ainsi que de quelques sites culturels remarquables !

DAVID

Votre conseiller voyage

BOUCLE ISLANDAISE

Laissez-vous guider dans le temple de la nature où s’affrontent les quatre éléments à l’état pur ! Explorez l’île en globalité et admirez tout ces contrastes : des champs de lave aux imposants glaciers, des fjords de l’est aux longues plages de sable noir. Du feu à la glace, des plaines désertes aux montagnes colorées, tout est changement, variation et caractère sur cette terre septentrionale magnifiquement préservée.


Reykjavic – Thingvellir – Geysir – Gullfoss – Skogarfoss – Vik – Jokulsarlon – Hofn – Egilsstadir – Dettifoss – Asbyrgi – Husavik – Akureyri – Lac Myvatn – Borgarnes

ITINERAIRE

Jour 1 - Reykjavic

Selon la ville de départ : possibilité de vol de pré acheminement vers Paris Orly.

Départ de Lyon (avec escales) pour Reykjavik.

Arrivée à Keflavik, l’aéroport international de Reykjavik.

Dîner libre.

Accueil par notre correspondant local.

Transfert à Reykjavik.

Reykjavik est la ville la plus septentrionale du monde à 64° 04′ de latitude nord, très proche du cercle polaire arctique.

Capitale de l’Islande, elle ne manque pas de vie et de charme. De 302 habitants lors du fondement de la municipalité en 1762, la ville est passée à 200 000 habitants à l’heure actuelle.

Reykjavík se situe dans la baie de Faxafloi, au sud-ouest de l’Islande. Une région de criques, péninsules, détroits et petites îles. La plus grande partie de la ville de Reykjavík se situe sur la péninsule Seltjarnarnes. Une rivière traverse la ville : l’Ellitaa, un cours d’eau non navigable, réputé pour ses saumons.

C’est là que le premier colon, un norvégien nommé Ingolfur Arnarson, installa sa ferme en 874. La tradition raconte qu’en approchant des côtes, ce chef de clan jeta les montants de son siège par-dessus bord pour laisser les dieux lui désigner le meilleur endroit. Il s’installa là où les morceaux de bois échoués furent retrouvés. À l’époque, la baie était envahie de panaches de vapeur qui se dégageaient des sources chaudes désormais taries, et c’est pourquoi, il aurait donc décidé d’appeler cette colonie : « La baie des fumées », Reykjavík.

Reykjavík devient au fil du temps un carrefour commercial de premier plan entre l’Islande et le Danemark. Le village se transforme en ville. Le déplacement de l’Alting, le parlement, en 1845, en fait officiellement la capitale.

La ville a accueilli les présidents Reagan et Gorbatchev en 1986 pour signer les traités mettant fin à la guerre froide.

En été, au large du port de la ville, de nombreux cétacés tels que les baleines à bosses où les petits rorquals viennent se nourrir dans les eaux froides et poissonneuses d’Islande. Le plus grand des dauphins, le dauphin à bec blanc, est aussi très présent. On peut le voir jouer avec les vagues formées par les bateaux.

Pour les amateurs de sorties nocturnes, sachez que Reykjavik a acquis une réputation internationale pour ses soirées endiablées…

Transfert et nuit à l’hôtel.

Jour 2 - Reykjavik, Akureyri

Petit déjeuner islandais.

Traversée du Parc National de Þingvellir.

Le site présente un intérêt géologique indéniable. Il est à cheval sur les plaques européenne et américaine. L’activité tectonique y est importante, les secousses telluriques fréquentes. De longues fissures zèbrent le sol et des formations basaltiques témoignent des épisodes volcaniques passés. C’est là que fut vraisemblablement créé le premier Parlement au monde nommé Althing (l’Alþing). C’est à Þingvellir que fut déclarée la république d’Islande le 17 juin 1944. Le parc a été classé sur la liste du patrimoine de l’humanité de l’Unesco en 2004.

Continuation pour Borgarnes, point de départ pour les plateaux désolés de l’Holtavorduheidi qui divisent en deux le nord et le sud du pays. Cette ville a grandi dans l’ombre de la ville de Borg, célèbre pour avoir été la ville de prédilection du plus grand des poètes du pays et de Snorri Sturluson, un historien et écrivain de la littérature scandinave du Moyen Âge. C’est également sur ces côtes déchiquetées que s’est échoué le Pourquoi pas ? du commandant Charcot en 1936.

Vous arriverez ensuite au Skagafjordur, une région parsemée de petits îlots. C’est l’une des régions les plus prospères d’Islande en matière d’agriculture, avec une large exploitation laitière ainsi que l’élevage ovin en plus de l’élevage de chevaux, pour lequel la région est célèbre (le Skagafjörður est le seul comté en Islande où les chevaux sont plus nombreux que la population locale). C’est aussi l’Islande du Far West, avec ses cowboys et ses bars où l’on écoute de la country music ou de la folk music. La région est réputée pour ses chants en chorale, son équitation, et ses rencontres. Il y a trois îles dans le fjord : Málmey, Drangey et Lundey.

Déjeuner en cours de route.

Visite du musée folklorique de Glaumbaer à Skagafjordur. Cet ancien bâtiment agricole au toit de tourbe recouvert de pelouse a été transformé en écomusée. Certaines parties de ce corps de ferme, à l’architecture typique, datent du XVIIIème siècle.

Puis visite de l’église de Vidimyri, elle vous donnera un très bel aperçu de l’architecture traditionnelle islandaise. Cette église construite en 1834 sur les vestiges des églises précédentes, est faite de bois, de pierre, de tourbe et de gazon. Elle a été classée en 1936. Les planches provenant du bois de flottage échoué sur la côte de Skagi sont d’époque tandis que les murs en tourbe ont été restaurés. Le bois, très rare en Islande était réservé à la charpente et aux façades des batiments. L’église a récupéré plusieurs vestiges des églises précédentes dont un autel datant de 1616. Le portail, séparé, supporte deux cloches.

Arrivée à Akureyri, la porte d’entrée et la capitale des terres du nord. Elle se situe à une centaine de kilomètres du cercle polaire. Ancien port de commerce fondé par les danois au XVIIe siècle, la ville a toujours gardé un pied dans la mer. Elle présente un environnement exceptionnel grâce à la beauté des montagnes environnantes. La traduction islandaise d’Akureyri signifie « langue de sable au bord des champs », et en effet la deuxième ville du pays qui compte 17 500 habitants demeure tranquille entre les terres agricoles environnantes et les eaux glacées de l’océan Glacial arctique.

Akureyri est le point de départ idéal pour s’évader avec des excursions extraordinaires comme le lac Myvatn, Asbyrgi, Dettifoss et Husavik.

Dîner et logement dans la région d’Akureyri.

Jour 3 - Akureyri, Lac Myvatn, Dimmuborgir, Skutustadir...

Petit déjeuner islandais.

Départ pour les chutes de Goðafoss ou chutes des Dieux. Elles sont situées entre Akureyri et le lac Mývatn, sur le fleuve Skjálfandafljót. En l’an 1000, l’Islande décide de renoncer aux cultes païens (Óðin, Þórr …) et de se convertir au christianisme. Pour symboliser l’abandon de ces rites, le chef de clan Þorgeir, de retour du Þing, décide de jeter dans ces impressionnantes chutes d’eau toutes les idoles païennes. Des chutes appelées depuis, Goðafoss, « la Chute des Dieux ».

Départ pour la région de Myvatn, un haut lieu d’activité volcanique et 4e plus grand lac d’Islande.

Arrivée à Dimmuborgir. C’est une formation volcanique située dans la région du lac Mývatn. Son nom, signifiant « châteaux sombres », est dû aux formations de lave en forme de colonnes. Ces formations sont dues à l’érosion d’un lac de lave situé à l’origine sur des terrains humides. Les échappements de vapeur d’eau du terrain ont refroidi la lave lors de leur remontée dans le lac, provoquant des formations en colonnes.

Déjeuner en cours de route.

Découverte de Skutustadir, connu pour ses pseudos cratères. Le lac Myvatn a été créé il y a 2300 ans, lorsqu’une coulée de lave a coupé le lit d’une rivière, formant ainsi un barrage naturel. Lorsqu’une deuxième coulée a atteint les marécages, l’eau au contact de la lave en fusion s’est transformée en vapeur. Les pseudo-cratères ont la forme de cratères mais n’en sont pas puisqu’il n’y a aucune cheminée de lave en dessous.

De là, vous partirez explorer les merveilles de la région du lac. À commencer par le site de Kafla avec le cratère du Leirhnjukur formé en 1720 et bordé par des coulées noires et de nombreuses fumerolles ; le Helviti portant le nom « d’enfer », qui laissa à la place du cratère un petit lac turquoise appelée caldeira.

Le site de Namaskarö est surtout connu pour l’exploitation des gisements de soufre dans les collines. De grosses marmites de boue, résultat de la décomposition des roches volcaniques en argile, forment des bulles qui éclatent en jets brûlants sous la pression des gaz et l’action de la vapeur.

En soirée, sortie en mer à la découverte des mammifères marins.

Retour à Akureyri. Dîner et logement.

Jour 4 - Husavik, Dettifoss, Egilsstadir

Petit déjeuner islandais.

Départ pour Husavik, capitale de la baleine. Ce port, situé dans la baie de Skalfandi, est entièrement chauffé par les sources d’eau chaude provenant des districts volcaniques voisins.

Husavik « la baie des maisons » est un charmant petit village de pêche. Les bateaux du port sont extrêmement colorés. L’église qui date du début du siècle est l’une des plus belles de l’île. Cette ville est l’un des meilleurs endroits pour apercevoir le soleil de minuit.

Départ pour la péninsule de Tjornes.

Découverte du site d’Asbyrgi. On pénètre dans une gorge profonde en forme de fer à cheval bordée par une falaise à pic longue de 4 km de profondeur et appelée « forteresse des dieux ». À l’intérieur se niche une véritable oasis abritant des forêts de bouleaux au tronc tortueux et des saules arctiques avec un sous bois luxuriant. Un lac limpide et scintillant orne le cœur de cette curiosité géologique provoquée par une inondation volcanique suite à une éruption de la Jokulsa. D’après la légende, l’empreinte du fer à cheval a été laissée par l’un des huits fers de Sleipnir, le cheval du dieu Odin, père fondateur de la mythologie nordique, parcourant inlassablement les mondes.

Déjeuner en cours de route.

Départ en direction des cascades de Dettifoss. Vous voilà au bout du monde… Située au cœur d’un paysage lunaire, la chute d’eau de Dettifoss est sans doute l’une des plus fantastiques d’Islande et produit une impression d’apocalypse. Son débit énorme en fait la chute d’eau la plus puissante d’Europe : un débit de 500m3 par seconde, 45m de haut, 100m de large. Une brume d’humidité recouvre le tout et confère au lieu cette atmosphère inimitable. Au fil des années, s’est creusé un canyon dans la roche basaltique formé d’orgues monumentaux.

Traversée de la région de Möörudalsöraefi, les highlands islandais.

Arrivée à Egilsstadir. Installation à l’hôtel. Dîner et logement. La ville est située au bord du Lögurinn, un lac aux eaux colorées par les débris glaciaires. Long de 30 km, le lac est en fait un renflement interminable, sur l’un des fleuves les plus longs de l’Islande, le Lagarfljót. Près de Hallormsstaður, le lac est profond de 112 mètres.

Dîner et logement.

Jour 5 - Egilsstaðir, Höfn

Petit déjeuner islandais.

Départ pour les fjords de l’est, majestueux et spectaculaires.

Entre Egilsstaðir et Höfn, la côte du sud-est de l’Islande est déchiquetée par les fjords. Plongés dans une épaisse brume venue de la mer, ou baignés par le timide soleil du nord, chacun de ces fjords offrent un voyage unique. Quelques petits villages de pêcheurs s’intercalent.

La route serpente le long des fjords 200 km durant. C’est la région la moins peuplée d’Islande. Les rares villages s’égrènent le long de la route. La plupart sont de simples et paisibles ports de pêche.

Départ pour Höfn le long de la côte orientale, où le littoral est entrecoupé de nombreux fjords dont celui du Stodvarfjordur. La ville du même nom est habitée seulement depuis un siècle et vit de la pêche aux harengs.

Au-delà, les terres sont plutôt austères laissant la place au monde minéral, avec quelques rares rochers dans les environs.

Déjeuner en cours de route.

Vous longerez le Hofnajordur sur une route parsemée de fermes et de hameaux qui donnent une ambiance champêtre plutôt apaisante.

Arrivée à Höfn, une ville qui s’étend sur la côte. Hofn, qui veut dire tout simplement « port » en islandais, est une véritable petite ville de 1750 habitants posée au pied du glacier, cernée d’un côté par deux langues du Vatna
jökull
, et de l’autre par l’océan. Son port garde la réputation d’être difficilement accessible.

Höfn est également célèbre pour ses colonies de phoques. On peut apercevoir certains d’entre eux en train de se prélasser au soleil.

Installation à l’hôtel. Dîner et logement dans la région de Höfn.

Jour 6 - Jokulsarlon, Skaftafell, Vik

Petit déjeuner islandais.

Découverte du glacier de Jokulsarlon.

Route vers la côte sud de Skaftafell, le plus grand parc national islandais fondé en 1967. Skaftafell englobe le Vatnajökull, le plus grand glacier d’Europe, ainsi que quelques merveilles de la nature islandaise, notamment les chutes de Svartifoss. Situé au sud de l’île, le glacier a une superficie de 8400 km² (la taille de la Crète), et mesure près d’un kilomètre d’épaisseur par endroit. Ses langues de glace dominent le parcours et encadrent des îlots de verdure.

Le parc est un puzzle de tous les paysages et éléments que l’on peut rencontrer en Islande : des pics rocheux, des glaciers, des forêts luxuriantes, des chutes d’eau. La plus belle d’entre elles est sans conteste Svartifoss, la cascade noire. Le skaftafellsheidi est un promontoire rocheux situé entre deux langues du glacier. Au pied de ce promontoire, plusieurs cascades entrecoupent un torrent. Les orgues basaltiques l’entourent, formant un petit cirque. Autour de la cascade, du vert à l’infini. Les moutons n’ont pas droit de pâturage au sein du parc naturel pour préserver la végétation. Le noir des orgues n’en est que plus profond.

Déjeuner en cours de route.

Vous rejoindrez ensuite Vik, capitale de la laine islandaise. Ce village et ses environs sont réputés pour leurs paysages riches en contraste et leur beauté naturelle. Vous découvrirez ce à quoi Vik doit sa renommée : les grandes plages de sable noir qui bordent sa côte. Au milieu des flots obscurs jaillissent des pics rocheux tout aussi sombres. Le bruit des rafales de vent et du ressac des vagues engendre une atmosphère inquiétante et mystique. En 1991, le magazine américain Islands Magazine l’a désignée comme l’une des dix plus belles plages des îles du monde.

De cette plage, on peut observer la plus grande colonie de macareux moines, emblème national du pays. Ce petit oiseau attachant au gros bec multicolore nidifie dans les falaises dès son retour au printemps.

Installation à l’hôtel. Dîner et logement dans la région de Kirkjubaeklaustur.

Jour 7 - Skogarfoss, Seljalandsfoss, Gullfoss

Petit déjeuner islandais.

Le départ de ce jour marque le dernier et le plus grandiose du voyage.

Arrêt aux chutes d’eau de Skogarfoss et de Seljalandsfoss. Vous découvrirez la cascade de Skogarfoss sur la rivière Skógará. Ce n’est pas tant ses 60 mètres de haut qui impressionnent, mais sa largeur (25 mètres), son débit et ce bruit sourd qui accompagnent cette intarissable chute d’eau. Vous aurez peut-être la chance d’admirer les arcs-en-ciel qui l’enjambent fréquemment. La légende dit qu’un coffre se trouverait derrière la cascade, déposé naguère par le viking Trasi Tórólfsson. La cascade de Seljalandfoss est alimentée par le glacier Eyjafjallajökull, elle a un débit largement inférieur à celui de Skógafoss mais son élégance est sans rapport.

Visite du musée folklorique de Skogar.

Vous rejoindrez l’incontournable « Cercle d’Or ». Il regroupe en quelques kilomètres quelques unes des plus surprenantes merveilles naturelles d’Islande.

Déjeuner en cours de route.

Premier passage obligé, Gullfoss, deuxième grande attraction du « Cercle d’Or ». Gullfoss, dont le nom signifie « chute d’or » et prend son origine de l’arc en ciel qui enjambe les gorges les jours de beau temps, est la plus célèbre chute du pays. D’une hauteur de 32 mètres, elle est composée de deux cascades à fort débit qui plongent dans un grand canyon de 70 m de profondeur et de 2,5 km de long. Le bruit et les projections d’eau donnent une portée surréaliste à ce lieu unique.

Puis vous découvrirez la zone de Geysir avec ses nombreuses sources d’eau chaude, ses geysers et ses bassins de boue. Vous irez observer deux des plus impressionnants geysers du monde : « Geysir » dont le nom est à l’origine du mot geyser et « Strokkur », le plus actif du monde projette une colonne de vapeur bouillante, à plus de 20 m de haut, toutes les 3 à 5 minutes environ. L’eau commence à gonfler, forme une bulle bleue qui éclate très rapidement… Spectacle garanti.

Retour à Reykjavik. Dîner et logement.

Jour 8 - Reykjavik

Petit déjeuner islandais.

Matinée consacrée à la visite guidée de Reykjavik. Reykjavik (« baie des fumées » en raison de la vapeur provenant des sources d’eau chaude) est la capitale la plus septentrionale du monde et se trouve au sud-ouest de la baie de Faxafloi. Fondée par le premier colon Ingolfur Arnarson en 874, elle reçoit en 1786 sa charte de ville marchande et compte alors 302 habitants. En 1845 l’Althing – le parlement – y déménage après 868 années de siège à Thingvellir et c’est ainsi que Reykjavik devint capitale de l’Islande.

Visite du quartier du Perlan. Ce dôme à l’architecture très moderne surplombe la ville de Reykjavík. Originellement une réserve d’eau chaude, le Perlan (la perle) est aujourd’hui également un restaurant chic, un musée, une salle de concert, un magasin de souvenirs, avec cette petite touche touristique qui fait la différence : un geyser artificiel plus vrai que nature. À la fin des années 1980, sur cette colline, nommée Öskjuhlíð, qui jouxte l’aéroport urbain de Reykjavík, six énormes réservoirs stockent l’eau chaude destinée aux habitants.

Passage à la piscine géothermale en plein air de Laugardalur, la plus vaste piscine de la ville, disposant de tous les équipements, et située dans la vallée de Laugardalur.

Passage devant la maison Höfði où eut lieu en novembre 1986 la rencontre entre Gorbatchev et Reagan pour un sommet d’importance mondiale. Cette année-là, la planète est encore coupée en deux par la guerre froide, et les deux grands maîtres du monde se retrouvent dans la capitale du nord pour discuter désarmem
ent nucléaire. La réunion durera 11 heures avant la rupture totale des négociations.

Découverte de la cathédrale d’Hallgrimskirkja, qui offre un point de repère idéal au sommet de la colline du même nom. Le bâtiment fut construit en 1986. Son impressionnante architecture rappelle les différents paysages du pays : ses glaciers et ses orgues basaltiques… L’intérieur reste très sobre et dénudé. La statue de bronze située à l’extérieur fut offerte par les Etats-Unis lors d’une commémoration en mémoire de Leifur Eiriksson, fils du célèbre Rackam le Rouge qui a découvert le Vinland (Amérique duRey nord) cinq siècles avant Jésus-Christ.

Traversée du centre ville où l’on peut voir la hôtel de ville, le parlement qui abrite l’assemblée législative la plus ancienne du monde et les cathédrales luthérienne et catholique. Bref arrêt sur le port de pêche souvent très animé.

Déjeuner.

Jour 9 - France, Lisbonne

Envol pour Lyon (avec escales).

Vol de post-acheminement vers LYON.

PRESTATIONS ET SERVICES

Sont inclus dans l'offre

  • INCLUS  Le transport aérien LYON / REYKJAVIC / LYON
  • INCLUS  Les transferts aéroport / hôtel / aéroport
  • INCLUS  Le circuit en autocar de tourisme
  • INCLUS  Un guide accompagnateur francophone
  • INCLUS  Les visites et excursions mentionnées au programme
  • INCLUS  L’hébergement comme mentionné
  • INCLUS  La pension complète comme indiqué
  • INCLUS  L’assurance assistance-rapatriement
  • INCLUS  L’assistance 24/24 et 7/7j de notre agence
  • INCLUS  Le carnet de voyage

Ne sont pas inclus dans l'offre

EN DEUX MOTS

Reykjavic - Thingvellir - Geysir - Gullfoss - Skogarfoss - Vik - Jokulsarlon - Hofn - Egilsstadir - Dettifoss - Asbyrgi - Husavik - Akureyri - Lac Myvatn - Borgarnes

D'autres idées voyages qui pourraient vous plaire :

À la découverte de Cracovie et des Carpates

City break londonien

Trois jours, Six Nations

Sur les traces de Harry Potter à Londres

ESPRIT LIBRE – VOYAGES SUR MESURE

174 avenue des Frères Lumière
69008 Lyon

Tél : 04 78 76 14 05 – Fax : : 04 78 76 18 41

Lundi – Vendredi 09h30 – 12h30 // 14h30 – 18h30
Samedi 09h30 – 12h30 // 13h30 – 17h30

Sur RDV en dehors de ces horaires

Agence de voyages membre du réseau AS Voyages – SIRET N° 49008955400011 – IM 069 10 013

Agence garantie par HISCOX – Assurance RCP contrat n°HA RCP 0012565 – Garantie des fonds déposés auprès de l’APS

Membre du Snav – Agrément IATA 20262524

Politique de confidentialité

Gestion des cookies

Copyright 2018 ESPRIT LIBRE VOYAGES SUR MESURE

Conception : agence-sirocco.fr